__________
© 2007-2022 - Built with Indexhibit

It is a topic that polarises people, which is why we have to keep looking at other solutions.

L'alcôve, Paris (FR)
Du 30 avril au 23 mai 2021
Vernissage le 29 avril de 15.00 à 19.00

Artiste : Fabienne Audéoud


EN

Pablo Escobar: Why scientists want to kill Colombia’s hippos
By Fernando Duarte
BBC World Service,
Published 11 February 2021

[…]
A group of hippos originally imported by Escobar to his private zoo decades ago has multiplied and, according to scientists, is now spreading through one of the country’s main waterways - the River Magdalena. Last month, a study published in the Biological Conservation journal said culling the animals was the only way to mitigate their environmental impact.
“It is obvious that we feel sorry for these animals, but as scientists we need to be honest,” Colombian biologist Nataly Castelblanco, one of the study’s authors, told the BBC. “Hippos are an invasive species in Colombia and if we do not kill a part of their population now, the situation could be out of control in just 10 or 20 years.”
The rise of the so-called “cocaine hippos” began in 1993 after authorities killed Pablo Escobar and seized his luxury estate Hacienda Napoles, about 250km (155 miles) north-west of the capital Bogotá.
Animals found there were distributed to zoos across the country, but not the hippos. “It was logistically difficult to move them around, so the authorities just left them there, probably thinking the animals would die,” Ms Castelblanco said.
Instead, they thrived.
[…]
So what is stopping the authorities from taking more drastic action? The short answer: public opinion. After Colombian media reported on the study, biologist Nataly Castelblanco started receiving abuse and death threats.
“Some people in Colombia can get very angry when they talk about the hippos,” she said. “People tend to understand much more about invasive species when we talk about plants or smaller creatures, instead of a massive mammal that many may find cute.”
[…]
Hippos are also dangerous, and they frequently appear on lists of the world’s deadliest animals. In 2016 the BBC reported that their attacks kill at least 500 people a year in Africa.
[…]
“It is a topic that polarises people,” he said, “which is why we have to keep looking at other solutions.”

Full article here

-

FR

Pablo Escobar : pourquoi les scientifiques veulent tuer les hippopotames de Colombie
Par Fernando Duarte
BBC World Service
13 février 2021

[…]
Un groupe d’hippopotames initialement importés par Escobar dans son zoo privé il y a plusieurs décennies s’est multiplié et, selon les scientifiques, se propage maintenant par l’un des principaux cours d’eau du pays - le fleuve Magdalena. Le mois dernier, une étude publiée dans la revue Biological Conservation a déclaré que l’abattage des animaux était la seule façon d’atténuer leur impact sur l’environnement.
« Il est évident que nous sommes désolés pour ces animaux, mais en tant que scientifiques, nous devons être honnêtes », a déclaré à la BBC la biologiste colombienne Nataly Castelblanco, l’un des auteurs de l’étude. « Les hippopotames sont une espèce envahissante en Colombie et si nous ne tuons pas une partie de leur population maintenant, la situation pourrait être hors de contrôle dans seulement 10 ou 20 ans ».
La montée des soi-disant « hippopotames cocaïnomanes » a commencé en 1993 après que les autorités aient tué Pablo Escobar et saisi son luxueux domaine, l’Hacienda Napoles, à environ 250 km (155 miles) au nord-ouest de la capitale Bogota.
Les animaux qui s’y trouvaient ont été distribués aux zoos de tout le pays, mais pas les hippopotames. « Il était logistiquement difficile de les déplacer, alors les autorités les ont simplement laissés là, pensant probablement que les animaux allaient mourir », a déclaré Mme Castelblanco.
Au lieu de cela, ils ont prospéré.
[…]
Qu’est-ce qui empêche donc les autorités de prendre des mesures plus drastiques ? La réponse courte : l’opinion publique. Après que les médias colombiens aient rendu compte de l’étude, la biologiste Nataly Castelblanco a commencé à recevoir des abus et des menaces de mort.
« Certaines personnes en Colombie peuvent être très en colère lorsqu’elles parlent des hippopotames », a-t-elle déclaré. « Les gens ont tendance à comprendre beaucoup plus les espèces envahissantes lorsque nous parlons de plantes ou de créatures plus petites, au lieu d’un mammifère massif que beaucoup peuvent trouver mignon ».
[…]
Les hippopotames sont également dangereux, et ils figurent fréquemment sur les listes des animaux les plus meurtriers du monde.
En 2016, la BBC a rapporté que leurs attaques tuaient au moins 500 personnes par an en Afrique.
[…]
« C’est un sujet qui polarise les gens, c’est pourquoi nous devons continuer à chercher d’autres solutions ».

Article complet ici